Paroisse Sainte Marie de Doulon

15 décembre 2020 : Vers Noël, le temps de l’Avent

Accueil du site > Notre paroisse > Vers Noël, le temps de l’Avent

Cette année, notre marche vers Noël est portée par cette invitation : « RÉVEILLONS LA FRATERNITÉ ! » Elle s’inspire de la dernière encyclique de François : « FRATELLI TUTTI : TOUS FRÈRES ».

En ces temps plus ou moins confinés, nous avons à nouveau à inventer une vie familiale, une vie sociale et une vie d’Église qui gardent le souci de la fraternité. Fraternité blessée par des évènements difficiles : « Alors que la pandémie, la peur aussi, nous poussent à rester dans nos maisons, dans nos enclos, les peines et les douleurs et les angoisses de nos contemporains … nous demandent d’aller ‘hors les murs’. Dans le sillage de ce qu’exprime si fréquemment le pape François : ‘l’Église en sortie’. Non tant une sortie spatiale ou géographique, mais cette attitude spirituelle et donc humaine de proximité, d’hospitalité, de fraternité avec ceux qui se croient perdus, avec chacun » (sœur Véronique Margron - le 13 novembre 2020)

Pour nous, cette fraternité repose sur la conviction que nous avons tous un même Père : nous avons alors à apprendre sans cesse à vivre en enfants de Dieu… en ayant, comme le Christ, le souci de ceux que l’on appelle les « invisibles ». C’est ainsi que, pendant le confinement du printemps, on a appelé les divers professionnels à l’œuvre et dont le travail se révèle indispensable à la vie de tous. Les « invisibles », ce sont aussi ceux que l’on a perdus de vue dans les quartiers … ceux qui ne peuvent plus sortir … ceux qui ne peuvent plus s’en sortir pour des raisons de grande précarité…Aujourd’hui notre soutien, notre accompagnement et notre aide ont à se faire encore plus inventifs !

À Noël, nous fêtons Dieu qui s’est rendu visible à nos yeux en venant partager notre humanité. Aussi, préparons Noël en découvrant « le visible » que Dieu cherche à révéler encore à nos yeux. Encore aujourd’hui, il vient « réveiller la fraternité sur notre Terre. »

D’ici là, nous savons que nous n’avons pas à nous précipiter dans nos églises le week-end. Il y a aussi des messes en semaine. Utilisons en famille et chez nous les propositions qui sont faites pour lire la Parole de Dieu et prier… en attendant des temps meilleurs. Il reste essentiel que notre témoignage de chrétiens au milieu de la société soit clair. Ne jouons pas les kamikazes ! Notre évêque nous invite une fois encore à « manifester notre sens de la responsabilité et notre volonté de participer pleinement au combat contre la pandémie. »


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | | Nous contacter | Rédaction | Intranet | SPIP