Paroisse Sainte Marie de Doulon

À Brin de Causette

Accueil du site > Pôle Solidarité > Témoignages > À Brin de Causette

En ce jour dit “ Jour de la Pauvreté “, je viens témoigner de mon expérience vécue par l’ ‘intermédiaire d’une association nommée “Brin de Causette “ fondée par un médecin en 1970, ayant pour but d’accueillir les gens de la rue. Aujourd’hui, ce ne sont plus tout à fait les mêmes personnes accueillies que lorsque cette association a été créée. Nous recevons des personnes de différentes origines qui dorment dans des foyers, dans des squats ou dans la rue pour certains quelque soit le temps ! D’autres accueillis ont un logement mais pas assez de ressources pour manger tout simplement. Nous les accueillons sept jours sur sept le matin entre 7 et 11 h ; Nous leur offrons, à leur demande, le petit déjeuner et aussi une soupe ou un plat chaud dès 8 h le matin ; ils ont faim !!! Les accueillis viennent dans notre petit local pour manger, bien sûr, mais aussi pour rencontrer d ‘autres personnes, se réchauffer un peu, après avoir passé une nuit dehors parfois. Nous essayons d’être le plus disponible possible ! Il y a des échanges un peu limités souvent par le problème de la langue, l’exiguïté des locaux et aussi le nombre des accueillis ! environ 200 personnes certains matins.

Nous respectons aussi leur besoin d’être là tout simplement !...un moment de répit pour eux !

La vie dans la rue est épuisante ! Je ne l’avais pas réalisé avant de les rencontrer.

Il faut marcher, se défendre parfois, trouver un endroit pour s’asseoir ; faire une halte ; le dimanche nous sommes la seule association à offrir cette halte du matin ! Les équipes de cinq à six bénévoles présents par roulement sont là pour offrir aux accueillis une pause dans leur errance. Mais le pauvre c’est peut être aussi une personne pas très éloignée de nous ! Pensons à eux, à leur solitude aussi bien physique que morale . Ils sont là, ne les oublions pas et ne les jugeons pas.

Tous les ans, le premier samedi suivant la Toussaint a lieu une cérémonie à la Chapelle de l’Hôtel Dieu en hommage aux défunts de la rue et des isolés disparus. Cette année sont intervenus un catholique, un protestant et un musulman pour une pensée commune dans un moment de fraternité.   Voici quelques passages d’un chant interprété par la “Chorale de la Rue “  

  • "Tous ensemble, il me semble
  • On pourrait changer le monde
  • De jour en jour, de cœur en cœur
  • Par des gestes d’amour
  • Tous ensemble, il me semble
  • On pourrait changer le monde
  • En changeant tout d’abord son cœur.
  • .
  • Mais pour cela, ne faut-il pas tant de fois
  • Apprendre encore à partager le temps et la tendresse.
  • Le talent et la richesse ?
  • Ne rien donner, ça ne donne rien.
  • Le cœur est un espace où il y a tant de place,
  • Où Dieu Lui-même se sent bien…"
  • (Robert Lebel)

Christiane C


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | | Nous contacter | Rédaction | Intranet | SPIP