Paroisse Sainte Marie de Doulon

1er juillet 2013 : « J’ai été heureux parmi vous ! »

Accueil du site > Notre paroisse > « J’ai été heureux parmi vous ! »

Quelqu’un m’a avoué récemment avoir dit à mes parents qui étaient présents le 14 septembre 2008 le jour où Daniel et moi étions accueillis sur la paroisse : « Bruno sera heureux dans cette paroisse ! » cinq ans après, je le confirme, j’ai été heureux à Sainte-Marie-de-Doulon, j’ai même été très heureux parmi vous !

Aujourd’hui, notre évêque me confie une autre mission en m’envoyant curé de la paroisse Sainte-Catherine-du-Petit-Port dans les quartiers Nord de Nantes (Notre-Dame-de-Lourdes, Saint-Dominique et Saint-François-d’Assise). Je reprends volontiers à mon compte ces mots de l’apôtre Paul s’adressant aux chrétiens de Corinthe : « Avons-nous besoin de lettre de recommandation de votre part ? Notre lettre, c’est vous, lettre écrite dans nos cœurs… vous êtes une lettre du Christ confiée à notre ministère. »

En répondant à un nouvel appel j’emporte avec moi cette « lettre du Christ » que vous êtes, vous, chrétiens de Sainte-Marie-de-Doulon, lettre que nous avons écrite ensemble durant ces cinq années. Qu’est-ce que je lis dans cette lettre ? Tout d’abord l’heureuse et fraternelle collaboration que j’ai vécue avec mon frère prêtre Daniel. Je veux témoigner qu’avec nos différences nous avons toujours travaillé dans la confiance et le même désir apostolique. Je crois que cela se voyait ! Il sait la profonde reconnaissance que j’ai pour lui et pour tout ce que nous avons partagé ensemble.

Dans cette « lettre confiée à notre ministère » je lis aussi toutes les autres collaborations avec les laïcs en mission sur la paroisse : sœur Geneviève et Jocelyne qui nous ont accueillis, mais aussi, Martine et Edita et depuis cette année Nathalie. Mais aussi les différents membres de l’Équipe d’animation paroissiale (EAP) avec qui j’ai toujours eu de la joie à partager, à réfléchir, à prier et à travailler au service de la paroisse.

Dans cette « lettre » sont écrits également les rencontres et temps forts avec les jeunes, collégiens et lycéens, sur la paroisse, à l’aumônerie de l’Enseignement public, au collège et au lycée Notre-Dame-de-Toutes-Aides, mais encore, dans les mouvements que j’ai accompagnés comme l’Action catholique des enfants (ACE), la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) ou le groupe Jacques-Cassard des Scouts et Guides de France. J’ai eu beaucoup de bonheur, parfois il m’a fallu aussi beaucoup de patience, pour accompagner ces jeunes à écrire avec eux telle ou telle page de leur vie ou de leur foi. Avec Véronique, en mission auprès des lycéens, nous avons partagé en particulier des moments marquants, chaque année, dans le rassemblement à Taizé.

Une vie de prêtre c’est beaucoup de rencontres, dans la vie quotidienne de la vie paroissiale, mais aussi, dans la vie des quartiers qui font la paroisse. Au Centre socio-culturel de Malakoff où j’ai choisi d’être davantage présent j’ai vécu aussi des rencontres et de collaborations très enrichissantes dans lesquelles j’ai essayé d’être présent à ces « périphéries de l’Église » dont parle souvent le pape François. Dans l’équipe ACO que j’ai accompagnée je me suis également efforcé de me mettre à l’écoute de la vie professionnelle de jeunes adultes qui cherchent à mieux vivre et témoigner dans le monde du travail en milieu ouvrier. Ma foi de baptisé, ma passion de pasteur se nourrit de la rencontre et du dialogue avec les autres y compris avec ceux qui ne partagent pas la même foi. Aussi ces diverses relations et collaborations habitent ma prière quotidienne : c’est là, dans le secret, que la Parole de Dieu prend vraiment corps.

Oui, vraiment, vous êtes cette « lettre confiée à mon ministère ». Merci pour le témoignage que vous m’avez donné ! Il m’est arrivé de dire souvent à tel ou tel : « Vous êtes des chrétiens qui me donnez envie d’être prêtre ! » Avec Daniel, avec René, avec Yves Perraud qui va arriver, avec chacun de vous qui faîtes vivre la communauté chrétienne de nos quartiers, la paroisse Sainte-Marie-de-Doulon va continuer à témoigner de ce visage du Christ qui va à la rencontre de tous et en particulier des plus fragiles et des plus loin. Comment dire un MERCI à chacun à la hauteur du bonheur que j’ai eu à être parmi vous durant cinq ans ? Comment dire pardon aussi à ceux que j’ai pu blesser par mes négligences et mes limites d’homme ? Je vous invite pour cela à venir le samedi 31 août ou le dimanche 1er septembre : je célèbrerai l’Eucharistie comme j’ai aimé le faire toutes ces années avec vous et pour vous. C’est dans l’Eucharistie, qu’ensemble, nous dirons MERCI à Celui qui nous fait vivre et nous envoie toujours plus loin, toujours plus profond pour vivre l’aventure de l’Évangile qui continue !

Bruno Delaunay


Suivre la vie du site  RSS 2.0 | | Nous contacter | Rédaction | Intranet | SPIP